Santé

Kinésithérapeute ou ostéopathe : lequel choisir ?

En cas de mal de dos, de douleurs musculaires ou de troubles des articulations, le choix du thérapeute à consulter est souvent difficile.

Voici les points essentiels à connaître pour mieux comprendre si vous avez besoin d’un kinésithérapeute ou d’un ostéopathe.

Kinésithérapeute ou ostéophate ?
Quelles sont les différences entre ces deux domaines de spécialité ?
Il est difficile de différencier le kinésithérapeute de l’ostéopathe la plupart du temps. En effet, le traitement préconisé par ces deux thérapeutes est manuel. Pourtant, en pratique, seul cet usage des mains rapproche ces deux disciplines.

Le masseur kinésithérapeute est un membre à part entier du personnel de santé. Son domaine de compétence recouvre les massages, la physiothérapie, la rééducation et la thérapie manuelle sous certaines formes. Il s’occupe généralement de la rééducation des personnes ayant subi un traumatisme. Ce praticien est diplômé d’État et ses soins sont remboursés par l’assurance maladie. Ce remboursement est subordonné à la condition que la consultation du kinésithérapeute ait été prescrite par un médecin.
L’ostéopathe quant à lui n’est pas toujours un médecin ou un professionnel de la santé. L’ostéopathie est une médecine non conventionnelle, même si vous pouvez rencontrer un médecin ostéopathe, un kiné-ostéopathe ou des praticiens issus de la profession médicale.

L’ostéopathe considère le corps humain comme une unité, une structure à part entière. Les douleurs sont les conséquences d’un déséquilibre dans cette structure. Le rôle de l’ostéopathe consiste à rétablir cet équilibre à travers la manipulation. L’ostéopathie prend donc en compte le corps dans sa globalité. Au lieu de traiter la douleur, il s’occupe des origines de cette douleur pour parvenir au rétablissement du patient. Il peut, par exemple, faire craquer les os du crâne alors que la partie douloureuse du corps est ailleurs. Le kiné, au contraire, va agir de façon ciblée selon la pathologie. Il suit les préconisations médicales adaptées à chaque cas traité. Les séances d’ostéopathie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles acceptent cependant le remboursement d’une somme forfaitaire.

Dans quels cas choisir un kiné plutôt qu’un ostéopathe ?
Il est plus judicieux de consulter un ostéopathe pour les affections mécaniques aiguës de moins de 3 mois tels le lumbago, l’entorse, la sciatique… C’est également le grand spécialiste des maux de dos.

Un kinésithérapeute est au contraire plus compétent concernant les affections chroniques comme les douleurs liées à une insuffisance musculaire ou à un manque de souplesse, les affections qui nécessitent un traitement à long terme ou une rééducation.

La combinaison des deux disciplines peut s’avérer très efficace dans certains cas. Après qu’un ostéopathe ait rétabli la mobilité d’un patient, l’intervention du kinésithérapeute est fortement recommandée. Des séances de kinésithérapie renforceraient le complexe articulaire. L’inverse est tout autant bénéfique. Les sportifs ont souvent recours à ces deux thérapies pour obtenir les meilleures performances et pour guérir les troubles résultants de l’activité sportive.

Beaucoup de kinésithérapeutes se spécialisent dans l’ostéopathie. À l’issue de leur formation, il leur est possible d’exercer les deux disciplines en même temps, mais dans deux cabinets différents et en indiquant clairement quelle thérapie ils pratiquent dans quel cabinet et à quel moment.

Articles relatifs

Complément alimentaire

UFC Que Choisir Dordogne

Complémentaire santé – Inflation en vue pour les retraités !

UFC Que Choisir Dordogne

Vaccins – Le Conseil d’État demande un simple vaccin DT-Polio

UFC Que Choisir Dordogne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +