Assurance

Comment renégocier votre assurance prêt immobilier ?

En moyenne, un changement d’assurance emprunteur permet de diviser par deux le coût des cotisations.
Théoriquement, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire lors de la souscription d’un prêt immobilier. Mais dans les faits, au vu des sommes qui sont en jeu, les organismes prêteurs exigent que les futurs acheteurs s’assurent pour couvrir les risques de décès, d’incapacité et de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Or, un tel contrat peut représenter plus de 30 % du coût de l’emprunt. Il est donc important, sinon fondamental, de bien savoir le renégocier, mais aussi de connaître vos droits.

Changement d’assurance emprunteur : quelles options ?
Pour revoir votre assurance prêt immobilier à la baisse, deux possibilités s’offrent à vous :

Soit renégocier le contrat souscrit dans l’établissement initial ;
Soit changer d’établissement.
En effet, conformément à la loi Lagarde de 2010, rien ne vous oblige à contracter une assurance auprès de l’organisme qui vous a accordé le prêt. Celui-ci aura bien entendu quelques réticences. Mais après tout, c’est de votre argent dont il s’agit. Et il est parfois question de plusieurs milliers d’euros d’économies !

Bon à savoir : à une condition, tout de même…

Le contrat d’assurance de l’organisme concurrent doit présenter un niveau de garantie équivalent à celui proposé par le prêteur. Dans le cas contraire, la banque peut refuser le changement.

Comment bien comparer les offres ?
Depuis la loi Hamon du 17 mars 2014, les banques sont tenues d’utiliser les critères d’équivalence définis par le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier), et ainsi à fournir à leurs clients des informations détaillées quant à ce fameux niveau de garantie exigé. Ceci facilite grandement la comparaison et permet aux emprunteurs de faire jouer aisément la concurrence.

En plus de payer moins de cotisations, vous aurez la possibilité de bénéficier de meilleures garanties. Mais dans tous les cas, veillez à déterminer la quotité idéale pour chaque co-emprunteur, le cas échéant.

Changer d’assurance emprunteur, combien ça coûte ?
Frais d’adhésion éventuels mis à part (de l’ordre de 20 € en moyenne, ils se font néanmoins de plus en plus rares), vous n’aurez rien à payer si vous décidez de changer d’assurance ou de renégocier votre contrat dans votre banque actuelle.La loi Hamon interdit en effet aux banques d’appliquer quelques frais que ce soit (frais d’avenant et frais d’étude, notamment). Et si d’aventure, vous deviez réaliser des tests médicaux, sachez que les frais seront entièrement pris en charge par l’assureur.

Fin 2017, la délégation d’assurance a permis aux quelque 100 000 ménages ayant franchi le pas d’économiser plus d’un milliard d’euros.

Voilà qui vous permettra de gagner et de l’argent et du temps pour la renégociation ou le changement de votre assurance emprunteur. Dernier petit conseil : attendez l’accord écrit du nouvel assureur avant de résilier votre contrat. On n’est jamais à l’abri d’une surprime ou d’une exclusion inopinée

Articles relatifs

Accident de voiture

Assurance emprunteur

assurances : devoir de conseil imposé

UFC Que Choisir Dordogne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +