Téléphonie

Arnaques au téléphone fixe : prudence !

L’UFC-Que Choisir de Mayenne alerte quant à une arnaque aux lignes téléphoniques fixes. Certains profiteraient de la vulnérabilité des personnes plus faibles en leur promettant de garder leur numéro et ce, à moindre coût !

Non, vous ne pouvez pas garder votre numéro de fixe en payant
Alors que de nombreuses arnaques sont réalisées via les mails, grâce à la technique du « phishing » ou hameçonnage, cette fois, les arnaques se déroulent par téléphone et concernent les lignes fixes. Profitant de l’annonce de la fin de ces lignes, certains promettent à des personnes vulnérables de conserver leur ligne et leur numéro au meilleur prix, mais ce n’est pas possible !

Et pour cause, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a annoncé qu’à partir de 2023, vous n’aurez plus besoin de changer votre numéro de téléphone fixe si vous déménagez dans une autre région. Le régulateur des télécoms a en effet décidé d’étendre la « portabilité » du numéro, habituelle pour les portables, aux lignes fixes. Une consultation est même lancée pour recueillir l’avis des Français. Ceux qui promettent autre chose sont donc des charlatans.

La victime a fini par payer près de 100 euros
Alors, prudence, comme l’a expliqué l’UFC-Que Choisir de Mayenne. Pour mettre en garde les personnes les plus fragiles, notamment les personnes âgées, l’association a raconté l’histoire d’une victime de cette arnaque-là. La société en cause, qui s’est présentée sous le nom de Monatel, a fait preuve d’un tel acharnement que la personne abusée a fini par payer les 98,55 € qui lui étaient réclamés. Elle a confié qu’elle pensait que son opérateur Orange lui faisait profiter de tarifs téléphoniques plus avantageux. Au final, si Monatel n’a pas encaissé l’argent, elle a réalisé des prélèvements frauduleux et a coupé la ligne de cette personne.

Et le pire, c’est qu’il est difficile de se prémunir contre ce genre d’arnaque. En effet, si un texte de loi a été déposé et adopté par l’Assemblée nationale en décembre 2018, le débat ne reprendra qu’en décembre. Cette loi doit encadrer le démarchage téléphonique et aider à lutter contre les appels frauduleux. Pour rappel, l’amende, actuellement fixée à 75.000 € pour les fraudeurs, pourrait passer à 375.000 €. Une façon de dissuader certains.

Articles relatifs

appel en absence- escroquerie

UFC Que Choisir Dordogne

Les rencontres locales d’Orange avec les associations de consommateurs

UFC Que Choisir Dordogne

Smartphone reconditionné : 3 conseils pour bien choisir

UFC Que Choisir Dordogne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +