une

Communiqué de presse concernant le TER (train express régional) en Nouvelle-Aquitaine

Communiqué de presse concernant le TER (train express
régional) en Nouvelle-Aquitaine

La mobilité quotidienne encore trop tournée vers la voiture
La voiture assure 73% des déplacements domicile-travail. Les transports en commun en
réalisent 16%, et le vélo moins de 3%. La marge de progression du transport collectif est
réelle, progression indispensable du point de vue environnemental.
Les Conseils Régionaux, autorités organisatrices des transports
Depuis 2002, ce sont les conseils régionaux qui organisent et qui financent les services de
trains express régionaux (TER) ou les offres de substitution par la route. Elles décident de
l’étendue de l’offre (lignes desservies, fréquences), de la politique tarifaire (prix des billets,
prix des abonnements, éventuelles politiques de réduction ciblées) et financent le matériel
roulant. Pour exécuter le service ferroviaire régional, les régions passent des conventions
d’exploitation avec un opérateur ferroviaire, jusqu’à présent la SNCF.
La situation aujourd’hui
Il existe une appétence des voyageurs pour les TER (plus de 33 % de voyageurs depuis
2019). Mais nous constatons une médiocre qualité de service, et l’accueil des usager.es
n’est toujours pas une réalité dans bon nombre de territoires. Plus de 15 % des TER sont en
suroccupation. De plus, les tarifs élévés et le manque de ponctualité sont des freins
persistants au recours aux TER, avec seulement quatre trains programmés sur cinq à l’heure
à l’arrivée (81,7% de fiabilité en Nouvelle Aquitaine).
Concrètement, cela doit se traduire en Nouvelle Aquitaine par :
– Permettre une meilleure fiabilité des TER : avec des trajets respectant la ponctualité, soit
une réduction des retards chroniques : de nombreux trains partent avec du retard et / ou en
prennent régulièrement sur le trajet, cela pose notamment des soucis en cas de
correspondance.
Impulser une cohérence et une coordination des correspondances entre les lignes : les
temps de correspondance sont soit trop importants soit trop courts.
– Renforcer les cadencements sur les lignes à forte affluence, augmenter la fréquence des
TER ; notamment sur les trajets quotidiens empruntés par les usager.es sur des
déplacements travail – domicile ou scolaires.
– Générer une plus grande disponibilité des places ; aux heures de pointe le nombre de
places assises est insuffisant, et ne permet pas à toutes et tous de voyager confortablement.
– Favoriser les dispositifs de mobilité douce ; l’accent est mis sur de nouveaux moyens de
locomotion décarbonés, pour autant les TER ne sont pas aménagés en conséquence pour
transporter des vélos et trottinettes (dont électriques), skateboards, etc. Les espaces de
rangement sont limités.
– Faciliter l’intermodalité vélo-train, à travers des aménagements sécurisés vers les gares et
permettant un stationnement en gare en quantité suffisante.
– Offrir un matériel en service de qualité : grâce à l’amélioration des voies délabrées et
fonctionnant à faible vitesse, permettre également la remise en service de certaines lignes
abandonnées offrant un service public.
– Utiliser et promouvoir du matériel qui évolue vers des solutions plus éco-responsables
(hydrogène, batteries, électrification des lignes, biogaz, etc..).
– Rendre accessible un service de billetterie automatique dans les gares désaffectées : les
contrôles manquent parfois de souplesse face aux personnes n’ayant pu prendre de billet
dans les gares sans guichet.
– Créer la multiplication de parkings relais sécurisés près des gares : permettre ainsi de
favoriser le train à la voiture.
– Améliorer les tarifications des cartes de fidélité et des tarifs préférentiels.
– Permettre une plus grande facilité de remboursement : simplifier la démarche de
remboursement partiel des billets ou cartes, en fonction des retards et suppressions de
voyages.
– Envisager des accords de tarifs trans-régionaux.
– Permettre la prise en compte efficace des revendications des usager.es et leurs
représentant.es : décentraliser les comités de ligne sous forme de comités d’usager.es
auprès de chaque gare, avec des échanges sur les modalités des trajets TER : horaires,
fréquence, ponctualité, cohérence..
– Soutenir le maintien des gares : ceci est primordial pour conserver un lien social et humain
dans les communes. Nous souhaitons une réflexion sur l’aménagement de ces gares en lieu
multi-services, débouchant sur une convention entre la SNCF et les collectivités, après audit
et concertation.
La pétition de l’UFC-Que Choisir Nouvelle Aquitaine
Dans le contexte d’ouverture à la concurrence et de la nouvelle convention passée entre la
SNCF et le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, l’UFC – Que Choisir de Nouvelle-Aquitaine demande un TER facilement accessible à à toutes et tous.
Nous menons une campagne pour :
– Des tarifs acceptables pour tout le monde
– Améliorer la fiabilité des TER, pour en faire une solution crédible
– Faciliter l’intermodalité entre le vélo et les trains régionaux pour permettre des
trajets écologiques de bout en bout
Et aussi pour :
– Rendre plus juste les abonnements, tenir compte de la qualité de service et des
évènements imprévus
– Améliorer l’articulation pratique entre les TER et les trains grandes lignes pour
favoriser le report d’un mode sur l’autre
– Mieux associer les représentants d’usager.es aux décisions en matière de transport
pour assurer une réelle prise en compte de leurs attentes.
L’UFC – Que Choisir de Nouvelle-Aquitaine demande une politique régionale de mobilité
performante. Signez et partagez la pétition de l’UFC-Que Choisir Nouvelle Aquitaine

voici le lien

https://www.change.org/p/pour-une-am%C3%A9lioration-du-service-des-ter-en-nouvelle-aquitaine?recruiter=1295217492&recruited_by_id=a3a8f300-aba7-11ed-b012-6b6545c4476b&utm_source=share_petition&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_medium=copylink

 

Articles relatifs

Carte gratuite des circuits courts – Trouvez les commerces en circuit court autour de chez vous

UFC Que Choisir Dordogne

Transport aérien Accord UFC-Que Choisir – Vueling Airlines

Pétition – Accès aux soins – J’accuse l’état

UFC Que Choisir Dordogne