Vers le haut
05 53 09 68 24

Coût d’un appel local

Épargne en retraite : les 4 erreurs à ne pas commettre

thematiques 24 octobre 2018
Épargne en retraite : les 4 erreurs à ne pas commettre

Même à la retraite, il est possible de continuer à épargner pour son avenir.

Seulement, les placements bancaires à faire ne sont pas les mêmes que lorsque l’on est actif, et il est important de bien choisir les formules adaptées à sa situation.

Voici les meilleurs placements à réaliser quand on est à la retraite et les quatre erreurs à éviter.

1 – Ne débloquez pas votre PEE trop tôt
Les PEE (plan épargne entreprise) ou PERCO (plan épargne retraite collectif) sont des plans d’épargne salariale. Ils permettent de mettre de l’argent de côté pendant sa vie active. Pour le PEE, chacun des versements est bloqué en théorie pendant cinq ans, avant que l’on puisse y toucher. Mais en pratique, il existe plusieurs cas où l’on peut accéder à l’argent. Il serait donc tentant de débloquer de manière anticipée les comptes, ou d’y accéder dès l’âge de la retraite. Tentez de garder votre argent sur ceux-ci et de ne pas faire de déblocage trop tôt, même une fois à la retraite.

2 – Évitez la bourse et les placements volatils
Les placements en Bourse sont davantage conseillés aux actifs, qui peuvent se permettre de prendre plus de risques, du fait de leur source de revenus liée au salaire. À l’âge de la retraite, mieux vaut se diriger vers des placements sûrs, comme les SCIAI, pour Société civile de placement immobilier. Il s’agit d’une société qui permet à toute personne d’acquérir et de gérer une partie ou un patrimoine immobilier. De fait, c’est un bon produit de rentier si l’on investit sur le long terme, et donc de préférence dans un produit professionnel – commerce, bureaux, biens spécialisés, etc.. Il en va de même pour l’immobilier locatif de tourisme.

Bon à savoir : comment racheter ses cotisations retraite ?
Pour augmenter la durée d’assurance retraite, il est possible de racheter des trimestres de cotisations en effectuant des versements au régime général de la Sécurité sociale. C’est possible sous conditions, en contrepartie d’années d’études supérieures ou d’années incomplètes de cotisations, par exemple.

3 – N’investissez pas dans les livrets bancaires
Ne misez pas sur les livrets bancaires, qui ne vous rapporteront que très peu d’argent. Préférez plutôt les livrets d’épargne défiscalisés, tels que les LDD (livret développement durable), livret A ou LEP (livret d’épargne populaire). Flexibles et faciles à ouvrir, ces derniers peuvent être cumulés et permettent de placer des sommes d’argent et d’y avoir accès à tout moment, en cas de besoin.

4 – Misez sur l’assurance vie
Enfin, pensez également à l’assurance vie ou l’assurance décès. Même à la retraite, ces placements à long terme restent attractifs. Très souples, ils permettent de sécuriser votre argent, pour vous – contrat vie – ou vos proches – contrat décès. Il existe alors des contrats mono-supports, pour investir en euros, et des contrats multi-supports qui proposent, en plus d’investir en euros, de souscrire à divers supports financiers. L’idéal étant de diversifier son épargne, afin de miser sur différents produits bancaires, aux rendements variés.

Épargner à l’âge de la retraite peut assurer un revenu complémentaire après la vie active, ou constituer une rente pour ses futurs héritiers. Quelle que soit la raison de mettre de l’argent de côté, mieux vaut privilégier les produits cités, mieux adaptés à cette période de la vie.

← Faire une donation, combien ça coûte Plus de 120 000 cosmétiques passés au crible de la nouvelle version de l’appli QuelCosmetic →

UFC Que Choisir Dordogne

UFC Que Choisir Dordogne

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite