Vers le haut
05 53 09 68 24

Coût d’un appel local

Jouets dangereux

thematiques 28 novembre 2012

Les douanes et les jouets dangereux

Des milliers d’articles clandestins venus d’Asie et saisis par la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) vont être détruits mercredi après-midi à Créteil.

Des poupées cancérigènes affichant des taux de phtalates 130 fois supérieurs à la limite autorisée, des bicyclettes dangereuses, des voitures et des motos miniatures dont les petites pièces détachées peuvent provoquer des étouffements ou encore des lasers à la puissance non contrôlée.

À l’approche des fêtes de Noël, la direction des douanes a programmé la destruction mercredi après-midi dans une centre d’incinération de Créteil (Val-de-Marne) de pas moins de 26.000 jouets présentant de graves risques pour les enfants. Ces articles bas de gamme, produits en Chine, transitaient par la Belgique via des sociétés écrans avant d’être introduits en toute illégalité sur le marché français.

Les lots clandestins ont été interceptés in extremis dans un entrepôt de la région parisienne par les limiers de la cellule «Dragon» de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

Outre 432 pistolets en plastique avec piles, 5328 balles lumineuses, 1440 «bubble gun» crachant des bulles de savon, 720 space gun, les douaniers ont découvert près de 1500 poupées dansantes, des peluches de chats et de chiens mécaniques ou encore des centaines de pointeurs laser. Un lot de 480 rasoirs électriques très douteux est venu compléter cet extravagant inventaire.

Source médias le Figaro

← Dejouer l'arnaque au faux support technique sur votre PC Jeu par sms →

UFC Que Choisir Dordogne

UFC Que Choisir Dordogne

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite